Fermer
France

Précisions sur les chiffres de la Sécurité routière en octobre

Le #Mortalité routière - #Sécurité Routière
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’ONISR (Observatoire national interministériel de la Sécurité routière) a dévoilé ses statistiques pour le mois d’octobre. Outre les 350 personnes décédées dans des accidents de la route (+ 13,6 %), 5 483 accidents corporels ont été comptabilisés dans l’Hexagone, en hausse de 1,9 %.

Depuis le 1er janvier, l’ONISR a recensé 47 739 accidents corporels (+ 1,7 %) et 2 815 décès (+ 4,1 %). En année glissante (octobre 2013-octobre 2014), l’évolution des premiers est restée stable (+ 0,8 %) alors que celle des seconds a augmenté (+ 2 %).

L’Observatoire constate que ce sont les catégories d’usagers les plus vulnérables qui ont enregistré une hausse plus ou moins prononcée de la mortalité. Parmi les plus touchés figurent ainsi les piétons et les cyclistes. En année glissante, on dénombre 508 décès chez les premiers, soit 7 % de plus qu’il y a un an, alors que ce chiffre augmente de 6 % chez les seconds, pour un total de 158 personnes. Comptant traditionnellement parmi les plus touchés, les motocyclistes ont vu leur mortalité reculer de 2 %, alors que celle des occupants de véhicules légers a diminué d’un point.(JOURNALAUTO.COM 20/11/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.