Fermer
Japon

Plusieurs usines à l’arrêt après un nouveau tremblement de terre au Japon

Le #Production - #Usine
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Plusieurs grands groupes japonais, dont Toyota, Honda, Bridgestone et Sony, ont temporairement suspendu ce vendredi 15 avril les opérations dans leurs usines situées dans le sud-ouest du Japon, où un tremblement de terre suivi de plusieurs répliques a fait neuf morts et des centaines de blessés.

L’île de Kyushu, qui a été le théâtre de violentes secousses dans la nuit, héberge de nombreux sites de production, en particulier dans l’automobile, la sidérurgie et la construction navale. « Certaines entreprises ont stoppé leur activité, mais à ce stade nous n’avons pas reçu d’informations faisant état de gros dégâts, comme cela avait été le cas lors de la catastrophe de mars 2011, sans commune mesure », a déclaré le ministre de l’Industrie, Motoo Hayashi.

Parmi les groupes affectés, Toyota compte trois usines sur l’île, à la fois d’assemblage et de production de moteurs et autres pièces (à Miyata, Kanda et Kokura). Aucun dommage important n’a été rapporté, mais le constructeur a décidé de cesser la production « pour vérifier l’état des fournisseurs », a indiqué un porte-parole. Honda, implanté dans la préfecture de Kumamoto directement touchée par les secousses, a pour sa part été contraint de mettre à l’arrêt son usine de fabrication de motos, le temps d’évaluer les dégâts. Bridgestone a pris des dispositions similaires pour procéder à des vérifications dans son usine de Kumamoto, qui produit des chenilles et des tuyaux en caoutchouc, mais les dégâts seraient minimes, selon le groupe.

Par ailleurs, la compagnie d’électricité qui alimente la région, Kyushu Electric Power, a assuré qu’aucune anomalie n’avait été relevée dans la centrale nucléaire de Sendai où se trouvent les deux seuls réacteurs du Japon en service. (AFP 15/4/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.