Fermer
Allemagne

Plus de 1,9 million de voitures ont fait l’objet de rappels en Allemagne en 2014

Le #Rappel De Véhicule
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Plus de 1,9 million de voitures ont fait l’objet de rappels en Allemagne en 2014, contre 1,09 million d’unités un an auparavant. Le taux de voitures rappelées par rapport aux voitures neuves vendues en 2014 s’est établi à 63 % (contre 37 % en 2013).

Subaru, Land Rover et Toyota ont été les constructeurs avec les plus forts taux de voitures rappelées (en comparaison avec le nombre de voitures neuves vendues), à 640 %, 261 % et 240 %, respectivement.

Parmi les bons élèves, Fiat-Chrysler a affiché un taux de voitures rappelées de 22 % et Volvo un taux de 15 %. PSA a été le constructeur qui a le moins rappelé de voitures en comparaison avec le nombre de nouvelles immatriculations, avec un taux de 1 %.

41 % des rappels ont été effectués afin de solutionner des problèmes liés à des installations de protection des passagers et 27 % des rappels ont concerné des problèmes de carrosserie.

La hausse des rappels s’explique notamment par la plus grande complexité des véhicules, la diminution du temps de développement d’un modèle, la pression sur les coûts, ou encore les stratégies de plateformes modulables. (AUTOMOBILWOCHE 10/2/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.