Fermer
France

Plus de 1 000 véhicules considérés comme dangereux remis en circulation

Le #Circulation - #Sécurité Routière
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Plus de mille automobilistes ont reçu une lettre du délégué interministériel à la Sécurité routière les informant que leur véhicule, acheté d’occasion pour la plupart en région parisienne, est dangereux, révèle LE PARISIEN (5/5/17). 924 voitures, 27 motos, 45 camionnettes, 15 triporteurs et 10 voiturettes concernés, initialement « déclarés dangereux », ont été remis en circulation sur le fondement d’un rapport d’expertise « se révélant nul et non avenu », indique le quotidien. Cette lettre recommandée signée du délégué interministériel à la Sécurité routière, Emmanuel Barbe, que le quotidien a pu consulter, « incite les propriétaires à effectuer en urgence une expertise d’ici au 30 juin ».

« Ce sont des véhicules qui ont été gravement endommagés à la suite d’un accident de la route et qui, dans l’attente de travaux, étaient interdits à la circulation », précise la Sécurité routière. « L’action délétère de cet expert [qui n’est plus en droit d’exercer sa profession aujourd’hui] a eu pour effet de les remettre en circulation sans que les travaux aient été soit effectués correctement, soit vérifiés », ajoute-t-elle.

« Pour leur donner une apparence propre, certains de ces véhicules ont pu faire l’objet de réparations superficielles à l’extérieur, mais sans que les pièces mécaniques aient été réparées sous la carrosserie », explique au journal Lionel Namin, secrétaire national de la Confédération française des experts de l’automobile (CFEA). (AFP 5/5/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.