Fermer
Turquie

Plastivaloire acquiert son concurrent turc Otosima

Le #Acquisition - #Plastivaloire
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Plastivaloire a acquis un concurrent turc, Otosima, fournisseur des constructeurs d’automobiles implantés à Bursa, où sont produits plus d’un million de véhicules par an. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé. Otosima, qui emploie une cinquantaine de personnes, réalise environ 10 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel. « Nous nous rapprochons de Renault, Toyota, Fiat et Hyundai, qui fabriquent de plus en plus de voitures dans ce pays », a indiqué Patrick Findeling, président du plasturgiste automobile basé à Langeais, près de Tours. Il s’agit de la première usine en Asie pour Plastivaloire.

Plastivaloire a par ailleurs annoncé la sortie du fonds Avenir Automobile, ex-FMEA (Fonds de modernisation des équipements automobiles), du capital de sa filiale Bourbon Automotive Plastics, dédiée aux pièces décorées pour l’automobile. Ce fonds géré par Bpifrance a cédé 33 % du capital pour un montant de 20,6 millions d’euros. « Nous sommes en avance de près d’un an sur les prévisions. Le retournement de Bourbon s’est bien passé », a souligné M. Findeling. Plastivaloire avait reçu le soutien du FMEA en 2011 pour sauver Bourbon. (AFP 10/7/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.