Fermer
France

Plastic Omnium prévoit une poursuite de sa « croissance rentable »

Le #Plastic Omnium - #Résultat financier
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Plastic Omnium a dégagé un bénéfice net part du groupe en hausse de 9,5 % au premier semestre de 2016, à 155,3 millions d’euros, et prévoit une poursuite de sa « croissance rentable » sur le reste de l’année, marquée par une importante acquisition. L’équipementier, qui réalise la très grande majorité de ses ventes dans le secteur automobile, a vu son chiffre d’affaires consolidé croître de 7,5 % sur six mois, à 2,66 milliards d’euros, tandis que sa marge opérationnelle s’est encore améliorée, dépassant 10 %, a-t-il précisé dans un communiqué.

Le chiffre d’affaires économique, qui inclut les quotes-parts des coentreprises, a pour sa part atteint 3,18 milliards d’euros, en progression de 8 % (+ 11 % à taux de changes constants). La croissance des ventes est exclusivement due à la division automobile (+ 8,7 %, à 2,99 milliards d’euros), la branche « environnement » se repliant de 2,9 %, à 186,7 millions d’euros. Plus connue du grand public puisqu’elle fabrique en particulier des conteneurs à ordures utilisés par les collectivités locales, cette dernière représente à peine plus de 5 % de l’activité totale.

L’entreprise familiale dirigée par Laurent Burelle a une nouvelle fois amélioré sa rentabilité opérationnelle au premier semestre. La marge opérationnelle atteint 10,1 % du chiffre d’affaires consolidé (+ 0,5 point), à 267,4 millions d’euros. Il s’agit d’une hausse de 12,7 % par rapport au premier semestre de 2015. Si le flux de trésorerie (« cash-flow ») libre régresse de 14 %, à 92 millions d’euros, le ratio d’endettement net sur capitaux propres au 30 juin passe de 30 % à 20 %, une proportion faible.

La deuxième moitié de 2016 sera marquée pour Plastic Omnium par l’intégration d’une importante acquisition, l’activité pare-chocs de son concurrent Faurecia. Cette opération, qui doit devenir effective le 29 juillet après avoir reçu le feu vert de la Commission européenne le 11, va permettre à Plastic Omnium de porter son chiffre d’affaires économique annuel « pro forma » à quelque 7,5 milliards d’euros, a déclaré la société.

La Commission, au nom du maintien d’une « pression concurrentielle suffisante » entre équipementiers automobiles, a toutefois exigé de Plastic Omnium qu’il cède, à un tiers non encore identifié, sept installations industrielles sur les 22 initialement incluses dans le contrat. L’activité reprise à Faurecia représente 1,2 milliard d’euros de chiffre d’affaires annuel, indique Plastic Omnium, qui en escompte dans l’immédiat « une marge opérationnelle annuelle de 50 millions d’euros », puis « un montant annuel de 70 millions d’euros de synergies à l’horizon 2019 ».

D’ici à la fin de l’année, l’équipementier affirme qu’il sera porté « par la même dynamique qu’au premier semestre et qu’il continuera sa croissance rentable et génératrice de cash-flow libre ». (AFP 27/7/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.