Fermer
France

Plastic Omnium annonce un chiffre d’affaires trimestriel en hausse de 6 %

Le #Plastic Omnium - #Résultat financier
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Bénéficiant de la demande pour ses systèmes de dépollution de moteurs diesel, Plastic Omnium a annoncé un chiffre d’affaires en hausse de 6 % pour le premier trimestre de 2016, à 1,53 milliards d’euros, et confirmé ses objectifs annuels de croissance.

La branche automobile, notamment, a crû de 6,9 % sur le trimestre, à 1,44 milliard d’euros, le solde (90,5 millions) provenant de sa branche environnement qui inclut les conteneurs à déchets.

C’est surtout l’Europe, où Plastic Omnium réalise 51 % de ses ventes pour l’automobile, qui a été dynamique au premier trimestre : le chiffre d’affaires y a progressé de 13,2 % grâce notamment à un important contrat avec Jaguar-Land Rover pour fournir des éléments de carrosserie, mais aussi « l’accélération du développement des systèmes SCR de dépollution des véhicules diesel ». « Après le lancement du Ford Transit en janvier, Plastic Omnium livre désormais des SCR à six constructeurs automobiles (Audi, Porsche, Chrysler, Ford, General Motors et Toyota). Sept constructeurs supplémentaires seront équipés par le système SCR Plastic Omnium d’ici à 2019 », s’est félicité l’entreprise.

Deuxième débouché pour Plastic Omnium avec 26 % des ventes, l’Amérique du Nord, où le chiffre d’affaires a progressé de 2,8 %, aidé par un effet de parité euro-dollar. L’activité « a été ponctuellement pénalisée au Mexique par des arrêts de production programmés par les constructeurs pour des changements de modèles », a justifié l’équipementier en ajoutant que « ces arrêts précèdent le lancement de nouveaux programmes qui soutiendront la croissance de Plastic Omnium dans cette zone à partir du second semestre de 2016 ».

En Asie, l’effet de changes a en revanche pénalisé les ventes de Plastic Omnium puisque la croissance du chiffre d’affaires s’est établie à 4,7 % mais à 8,8 % à changes constants. La zone représente 17 % de l’activité mondiale de l’entreprise, qui s’est réjoui d’avoir réalisé en Chine, premier marché automobile mondial où elle compte 25 usines, des ventes en hausse de 16 % à changes constants.

La branche historique « environnement » souvent plus connue du grand public car elle fabrique notamment des bacs à ordures, mais dont la part dans le chiffre d’affaires est tombée à 6,5 % en 2015, a continué sa glissade au premier trimestre 2016, à – 6 % à changes constants. L’entreprise attribue ce repli à « un contexte toujours difficile en Europe » mais a toutefois manifesté son optimisme pour l’avenir en notant « un bon carnet de commandes » et de nouveaux produits.

Plastic Omnium a confirmé ses objectifs de « surperformance de l’ordre de 5 points de la production automobile mondiale, attendue en hausse de 2 à 3 % » à périmètre constant. Le groupe est engagé dans une vaste opération de croissance externe avec le rachat pour une valeur de 665 millions d’euros de l’activité pare-chocs de Faurecia. L’opération, conclue lundi au niveau des entreprises, « devrait être finalisée au 2ème semestre de 2016 après autorisation des autorités européennes de la concurrence ». Avec cette acquisition, le périmètre de l’entreprise va croître de deux milliards d’euros, à mettre en rapport avec les 5,98 milliards de chiffre d’affaires réalisés en 2015. (AFP 21/4/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.