Fermer
Allemagne

Piles à combustible : le gouvernement allemand débloque 161 millions d’euros

Le #Daimler - #Investissement - #Pile à Combustible
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le Ministre allemand des Transports, Alexandaer Bobrindt, a déclaré que le gouvernement allemand avait débloqué une enveloppe de 161 millions d’euros, destinée à être investie dans la recherche sur les véhicules à piles à combustible d’ici à 2018.

M. Dobrindt a précisé que selon lui, les véhicules à hydrogène devaient être un des piliers du développement des véhicules à zéro émission, au même titre que les véhicules électriques à batteries.

Afin de renforcer le développement des piles à combustible, l’Allemagne va renforcer son échange de compétences avec la Chine, a indiqué M. Dobrindt, lors de la visite à Berlin du Ministre chinois des Technologies, Wan Gang.

Thomas Weber, responsable de la recherche de Daimler, était également présent et a vanté les mérites des piles à combustible, notamment en termes d’autonomie et de rapidité de la charge.

Daimler devrait lancer une version à pile à combustible du véhicule de loisir GLC d’ici à 2017.

En outre, le gouvernement s’est engagé à ce qu’un réseau de 400 stations à hydrogène soit opérationnel en Allemagne d’ici à 2023 (contre 19 stations actuellement). (AUTOMOBILWOCHE 12/4/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.