Fermer
France

Peugeot Rent veut mettre à la route 3 000 à 4 000 véhicules en année pleine

Le #Location - #Peugeot
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Peugeot n’a pas seulement souhaité clarifier le positionnement de son offre locative Mu by Peugeot en la rebaptisant Peugeot Rent. En la recentrant sur la location de véhicules, la marque a aussi voulu lui permettre de monter en puissance. Pour preuve, quelque 200 sites sont appelés à la proposer à la fin de 2016 (contre une centaine de distributeurs Mu by Peugeot à la fin de l’année dernière). « En une année pleine, ce sont de 3 000 à 4 000 véhicules qui devraient pouvoir être mis à la route dans le cadre de Peugeot Rent », indique Xavier Duchemin, directeur du commerce France de Peugeot.

Il s’agit pour les distributeurs de mettre en location à la fois des VP et des VU, des véhicules réservables sur le site www.peugeotrent.fr et pouvant être pris en location aussi bien à la journée qu’au week-end et à la semaine (les tarifs de location à la journée d’une 107 et d’un Partner VU sont respectivement de 33 et 39 euros TTC, une demi-journée pour la iOn électrique étant accessible à 29 euros TTC). « Cette offre représente une source de revenus supplémentaire pour le réseau », poursuit M. Duchemin. Elle leur permet à la fois de fidéliser leur clientèle existante et de faire de la prospection, aussi bien auprès des particuliers que des professionnels.

Le marché des professionnels reste d’ailleurs une priorité pour Peugeot. Sur l’ensemble de 2016, la marque a l’intention d’enregistrer une hausse de ses parts de marché B-to-B, tant en VP qu’en VU. Elles se sont élevées l’an dernier à environ 21,5 % en VP et à peu plus de 16 % en VU. « Nous allons privilégier certains marchés », précise toutefois le dirigeant. Peugeot va surtout s’attacher à progresser auprès des PME/PMI, plus rentables que les grands comptes.

« Nous comptons à ce jour une centaine de sites labellisés Peugeot Professionnel Center. Et si ce réseau augmente, ce ne sera qu’à la marge car il couvre déjà très bien le territoire », souligne par ailleurs M. Duchemin. Il sera en outre très impliqué dans les lancements du Traveller et du nouveau 3008, des VU et VP qui ciblent largement les professionnels, grands comptes comme PME/PMI. A noter enfin que le présent exercice pourrait donner lieu au lancement d’un label VO sur le VU chez Peugeot. Il devait initialement être lancé l’an dernier, mais il a pris du retard, indique le JOURNALAUTO.COM (21/3/16).

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.