Fermer
France

Peugeot envisage la fin prochaine des GTi traditionnelles

Analyse de presse de 14H00 - Le #Electrique - #GTi - #Peugeot
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans un entretien accordé à Automotive News Europe sur l’électrification de la gamme Peugeot, Jean-Philippe Imparato, directeur général de la marque au lion, évoque la fin prochaine des versions emblématiques GTi. Les normes environnementales et les amendes encourues en cas de dépassement de celles-ci sont en cause. « Les modèles sportifs traditionnels tels que la 308 GTi vont disparaître. Payer 10 000 euros [d’amende] par véhicule n’est pas une manière éthique de mener le changement vers des véhicules plus propres », explique le dirigeant.

Désormais, « nous nous concentrons sur la valeur résiduelle de la voiture, en passant d’une focalisation sur les prix de détail suggérés par le fabricant (PDSF) au coût global de possession (TCO) et à la location. Dans certains pays, en fonction des aides et des taxes sur le CO2, le TCO d’une 208 électrique sera le même que celui du modèle à essence doté d’une boîte de vitesses automatique. Pour une location sur 48 mois, nous proposons la version à essence pour 269 euros par mois, la version diesel pour 289 euros et la déclinaison électrique pour 299 euros. Ces chiffres montrent que dans les cinq à six ans à venir, le marché de l’électrique va beaucoup bouger. La vraie question est celle des infrastructures », souligne M. Imparato.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (8/4/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.