Fermer
Thailande

Perturbations chez Toyota et Honda en Thaïlande

Le #Honda - #Production - #Toyota - #Usine
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les opérations de Toyota et Honda en Thaïlande ont été perturbées après le coup d’Etat militaire du jeudi 5 mai. Toyota a dû annuler le travail des équipes nocturnes dans ses trois usines d’assemblage dans la nuit de jeudi à vendredi, en raison du couvre-feu décrété par l’armée thaïlandaise. Vendredi, ses équipes de jour ont néanmoins travaillé normalement. Pour la nuit de vendredi à samedi, « les équipes de nuit ont pu travailler sur les trois sites », a ajouté un porte-parole de Toyota. « Toyota Motor Thaïlande a reçu l’autorisation de l’armée d’exploiter les usines pendant cette nuit », a-t-il précisé. Il a ajouté qu’aucune décision n’avait été prise pour la prochaine nuit de travail, celle de lundi à mardi.

Honda, qui dispose d’une usine d’assemblage en Thaïlande, a décidé pour sa part de réduire de 40 % sa production locale.
« Nous avons réduit la production à 60 % de la capacité de notre usine, qui est théoriquement de 300 000 véhicules par an, à cause d’une baisse attendue de la demande », a expliqué une porte-parole de Honda. Cette usine a aussi dû fermer dans la nuit de jeudi à vendredi.

Nissan a en revanche assuré que son activité était normale dans son usine d’assemblage thaïlandaise. Ce site, qui ne tourne habituellement pas la nuit, a fonctionné comme à l’accoutumée dans la journée de vendredi, a expliqué un porte-parole. (AFP 23/5/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.