Fermer
Allemagne

Perquisitions chez Volkswagen dans l’affaire des diesel truqués

Analyse de presse de 14H00 - Le #Diesel - #Enquête - #Perquisition - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Une perquisition a été effectuée mardi dans les bureaux de Volkswagen à Wolfsburg, en Allemagne, dans le cadre de l’enquête sur le scandale des diesel truqués, a indiqué le groupe allemand, ajoutant qu’il coopérait pleinement avec les autorités.

« Le parquet de Brunswick a exécuté un mandat de perquisition dans le cadre d’enquêtes… concernant des véhicules diesel, », a déclaré Nicolai Laude, porte-parole de VW, à l’AFP. Le porte-parole du parquet, Hans Christian Wolters, a confirmé qu’une perquisition avait eu lieu chez Volkswagen mais a refusé de fournir plus de détails, mettant en avant l’enquête en cours.

M. Laude a indiqué que l’investigation était liée au moteur EA 288. La plupart des 11 millions de voitures que  VW a reconnu en 2015 être dotées de logiciels truqueurs étaient équipées du modèle précédent, le EA 189. Ces logiciels faisaient paraître le véhicule moins polluant qu’il ne l’était en réalité. VW « estime que l’avis juridique du ministère public et les enquêtes qui en ont résulté ne sont pas fondées » en ce qui concerne l’EA 288, a déclaré son porte-parole. Il a souligné qu’une enquête menée par l’autorité allemande des transports (KBA) en 2016 n’avait révélé aucune preuve de l’intégration de dispositifs trompeurs dans le modèle EA 288, ajoutant que le constructeur avait toutefois « dévoilé dès le départ et de manière proactive, les éléments techniques qui sous-tendent les allégations aux responsables de l’enquête ».

Source : AFP (3/12/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.