Fermer
France

Paris encourage le développement de l’autopartage « en boucle »

Analyse de presse de 14H00 - Le #Autopartage - #Paris - #Renault
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La Mairie de Paris encourage l’installation des successeurs d’Autolib’, dont l’activité a été stoppée fin juillet. Après l’annonce de l’arrivée du tandem ADA-Renault à compter du 27 septembre, dans deux arrondissements pour commencer (9ème et 12ème), avec une poignée de voitures électriques, l’Hôtel de Ville redéfinit les règles concernant l’autopartage « en boucle » (la voiture doit être prise et rendue au même endroit), créneau sur lequel évoluent pour l’instant trois acteurs, Communauto, Zipcar et Ubeeqo. Ces derniers se partagent pour l’instant seulement 226 places de stationnement réservées dans la capitale, à raison de deux voitures par station, moyennant une redevance d’occupation du domaine public versée à la Mairie depuis 2015.

Au prochain Conseil de Paris, fin septembre, le parc de places qui leur seront réservées et la nouvelle grille tarifaire liée au stationnement seront débattus, ce qui donnera lieu sous peu à un appel d’offres. « L’objectif est d’aller jusqu’à 1 000 places de stationnement sur la voie publique, pour des citadines comme pour des utilitaires. On verra en fonction de la capacité des opérateurs à répondre à l’appel à concurrence », annonce aux Echos Christophe Najdovski, adjoint à la maire chargé des transports et de la voirie. Même au plafond d’un millier de places, ce plan représente toujours moins d’un tiers des 3 244 bornes que se partageaient les Autolib’ de Bolloré dans Paris intra-muros.

Source : ECHOS (10/8/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.