Fermer
France

Orange compte doubler son parc de véhicules électriques tous les ans

Le #Electrique - #Nissan
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le groupe de télécommunication Orange a décidé d’accélérer dans l’électrique. « Dans le cadre du renouvellement de nos véhicules, nous avons décidé de privilégier les V.E. au niveau des véhicules qui parcourent moins de 12 500 km par an, les véhicules hybrides et essence pour tous ceux qui roulent de 12 500 à 22 500 km par an, et enfin les véhicules diesel pour tous ceux qui vont au-delà des 22 500 km par an », précise Patrick Martinoli, directeur de la gestion des véhicules du groupe Orange. « Nous totalisons à ce jour 300 V.E. et nous visons les 600 unités à la fin 2017, puis les 1 200 unités à la fin 2018 », poursuit M. Martinoli. En d’autres termes, l’entreprise souhaite doubler tous les ans son parc de V.E., l’objectif final étant de disposer d’un parc total composé de V.E. à environ 20 % (cela représenterait un total de quelque 4 000 V.E.). « Notre flotte V.E. comprend actuellement des Nissan Leaf, des Renault Zoé et des BMW i3 », note le directeur. Un autre modèle pourrait s’ajouter à cette liste, Orange s’intéressant désormais à l’Opel Ampera-e (qui revendique une autonomie jusqu’à 520 km en cycle NEDC). « Elle pourrait très bien s’intégrer dans un programme de crédits mobilité », relève Patrick Martinoli.

Dans le même temps, l’autopartage va continuer de prendre de l’importance chez Orange. La solution interne déployée dans le groupe en partenariat avec la société Mobility Tech Green doit concerner 2 000 véhicules à la fin de 2017 et 3 000 à la fin de 2020 (à plus long terme, ils pourraient être 5 000 ou 6 000). « Si le taux moyen d’émission de CO2 de notre parc est d’ores et déjà très bas, il est donc encore appelé à baisser », conclut Hélène Billon, directrice Facilities et Mobility management chez Orange. (JOURNALAUTO.COM 24/5/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.