Fermer
Allemagne

Nouveau scandale aux émissions pour Audi

Le #Audi - #Emissions
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le Ministre allemand des Transports, Alexander Dobrindt, a déclaré qu’Audi avait installé un logiciel illégal visant à manipuler les tests d’émissions de 24 000 véhicules diesel supplémentaires en Europe.

Le logiciel, capable de reconnaître quand le véhicule était en phase de test, pouvait au besoin désactiver les systèmes de filtration des NOx, ce qui permettait de réduire les émissions de CO2.

La tricherie a cette fois été détectée sur des A8 et A7 produites entre 2009 et 2013 et dotées de moteurs V6 et V8. C’est la première fois que de si grosses cylindrées sont affectées par le scandale des moteurs truqués.C’est également la première fois que la berline de haut de gamme A8 est affectée.

Le Ministre a déclaré qu’il était « évident que les véhicules doivent être rappelés ». En outre, il a donné à Audi jusqu’au 12 juin pour présenter un plan pour remettre ces modèles aux normes.

Audi a annoncé le rappel de ces 24 000 véhicules en Europe (dont 14 000 environ en Allemagne), dès hier soir. (AFP, AUTOMOTIVE NEWS, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AUTOMOBILWOCHE, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, HANDELSBLATT, SPIEGEL, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG 1/6/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.