Fermer
Etats-Unis

Nouveau rappel de véhicules équipés de coussins gonflables Takata aux Etats-Unis

Analyse de presse de 14H00 - Le #Coussins gonflables - #Rappel de véhicules - #Takata
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’agence américaine en charge de la sécurité routière (NHTSA) a annoncé hier le rappel de 1,4 million de véhicules pour un problème sur les coussins gonflables Takata, différent de celui qui a déjà conduit au rappel de plus de 100 millions de voitures dans le monde.

Le défaut est lié au dispositif servant à gonfler les coussins de sécurité en cas d’accident et pourrait conduire ce dispositif soit à « exploser » et projeter des fragments de métaux, soit à « sous-gonfler » et ne pas protéger efficacement les occupants du véhicule, explique la NHTSA dans un communiqué.

Les véhicules faisant l’objet du rappel sont des modèles, datant de 1995 à 2000, de BMW, Volkswagen, Honda, Toyota et Mitsubishi.

Le Japonais Takata, fondé en 1933, n’avait pas survécu à la campagne de rappels massifs entamée après la mise à jour, en 2014, par les autorités américaines, d’un autre défaut sur ses sacs gonflables. Il avait fait faillite en juin 2017.

Source : AFP (5/12/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.