Fermer
Malaisie

Nouveau décès impliquant un airbag Takata en Malaisie

Le #Honda - #Rappel De Véhicule - #Sac gonflable
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Honda a fait état de l’éclatement d’un coussin de sécurité dans un de ses véhicules (une City datant de 2005) lors d’une collision mineure survenue dimanche en Malaisie. « La cause officielle du décès de la conductrice n’a pas encore été déterminée », a cependant précisé le groupe. Trois avis de rappel avaient été envoyés, en vain, au propriétaire de la voiture.

Deux décès causés par l’explosion d’un airbag Takata ont été signalés en Malaisie un peu plus tôt cette année, après la mort d’une femme enceinte en juillet 2014. Dix autres cas mortels ont par ailleurs été recensés aux Etats-Unis. Au total, au moins 13 personnes ont donc été tuées par les explosions intempestives de ces pièces défectueuses, et le bilan pourrait s’alourdir avec ce nouvel accident.

Takata est empêtré depuis plus de deux ans dans une affaire d’airbags viciés, avec au total quelque 100 millions d’exemplaires concernés par des rappels dans le monde. Il a annoncé en mai avoir mandaté la banque d’affaires Lazard pour l’aider à trouver des soutiens afin d’orchestrer un programme de restructuration. Le fonds américain KKR serait notamment sur les rangs pour entrer au capital. Compte tenu du poids important de Takata dans le secteur des airbags (20 % du marché des ceintures et coussins de sécurité), les constructeurs japonais (Toyota, Honda et Nissan notamment) veulent éviter une faillite. (AFP 28/6/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.