Fermer
France

« Nous devons faire du Mondial un très bel évènement », indique Jean-Claude Girot, commissaire général du Mondial de l’Automobile

Le #Mondial de l’Automobile
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Près de 200 marques du secteur automobile sont attendues au Mondial de Paris en octobre. Du 1er au 16 octobre, la grande fête biennale de l’auto s’installera sur plus de 123 000 m2 au parc des expositions de la porte de Versailles.

La précédente édition, en 2014, avait attiré 1,25 million de visiteurs, davantage que les autres grands salons du circuit (Detroit, Genève, Shanghaï et Pékin, Francfort). Alors que de profonds bouleversements se précisent pour le secteur, entre nouveaux usages (covoiturage, autopartage), électrification et technologies autonomes, le salon sera au rendez-vous des « nouvelles mobilités », avec une journée spéciale le 5 octobre.

Aux côtés des stands des constructeurs, équipementiers et accessoiristes, les visiteurs pourront aussi essayer des voitures électriques et hybrides, s’initier à la conduite sur glace via des simulateurs et découvrir 45 voitures emblématiques du cinéma comme la 2CV du James Bond « Rien que pour vos yeux ».

Les organisateurs attendent aussi quelque 100 000 exposants et 10 000 journalistes, avec des journées réservées à la presse les 29 et 30 septembre.

Jean-Claude Girot, commissaire général du Mondial de l’Automobile, a souligné « l’implication de la filière automobile française, notamment avec la Fiev et le CNPA dans le hall 1, ou encore avec l’adhésion des équipementiers, comme en atteste la venue plutôt inattendue d’un Tier 1 comme Plastic Omnium en plus des habitués ». Par ailleurs, certains constructeurs renforcent leur présence, à l’image de Tesla ou des marques du BMW Group par exemple.

« Nous devons accompagner les mutations à l’œuvre dans la société et le secteur automobile. Un secteur qui vit sa troisième révolution après son invention et son rayonnement pour quelques happy fews, puis son industrialisation et sa démocratisation, et, désormais, son entrée dans l’ère des solutions et des services de mobilité », expliquent de concert Jean-Claude Girot et Jean-Marc André, responsable marketing d’AMC Promotion. Cette démarche se traduit aussi par la mise en place d’un Forum Innovation, avec StartUp Sesame et Connectors, pour une journée de conférences, un concours de start-ups, mais « pas seulement un de plus », souligne Jean-Marc André, et des keynote speakers de prestige, dont Bibop Gresta, COO d’Hyperloop.

Depuis la dernière édition, qui était celle d’une sortie de la grave crise de 2008-2013, le secteur automobile européen a retrouvé le moral et est même devenu la locomotive de la croissance mondiale du secteur. Les immatriculations croissent depuis janvier à un rythme de 9,9 %, mieux que la déjà excellente année 2015 (+ 9,3 %). Le seuil des 15 millions d’unités immatriculées dans l’Union européenne pourrait donc être atteint cette année.

PSA et Renault ont déjà profité de la reprise, publiant pour l’exercice 2015 des bénéfices nets de respectivement 1,2 milliard et de près de 3 milliards d’euros. La filière tout entière a suivi, les équipementiers français de premier plan (Faurecia, Michelin, Plastic Omnium, Valeo) affichant eux aussi de solides résultats. (JOURNAL DE L’AUTOMOBILE, AFP 22/6/16, AUTOACTU.COM 23/6/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.