Fermer
Japon

Nissan satisfait tant que le dollar reste au-dessus de 100 yens

Le #Devise - #Nissan - #Stratégie
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Nissan ne changera pas ses projets de production au Japon tant que le dollar se maintiendra au-dessus de 100 yens, a déclaré Carlos Ghosn, président de l’entreprise. « Nous souhaitons un taux de change sinon compétitif, du moins neutre, c’est-à-dire autour de 100 yens pour un dollar », a-t-il expliqué à l’occasion d’une cérémonie à l’usine d’Iwaki, dans la préfecture de Fukushima, cinq ans après le tsunami dévastateur de mars 2011.

« Donc, tant que nous resterons en territoire positif, nous ne modifierons pas nos plans, nous continuerons d’utiliser notre capacité pour assembler plus d’un million de véhicules par an au Japon », a ajouté M. Ghosn. Nissan a vendu un total de 5,42 millions de voitures dans le monde en 2015.

Le site d’Iwaki, fort d’une production annuelle de quelque 160 000 moteurs, essentiellement pour la marque de luxe Infiniti, illustre cette volonté du constructeur de maintenir, voire de renforcer la production dans l’archipel à la faveur d’un yen affaibli sous l’effet de la stratégie « abenomics » du Premier ministre Shinzo Abe, lancée fin 2012. Ces derniers mois cependant, la monnaie japonaise s’est nettement appréciée, passant à 110,50 yens pour un dollar ce mardi 5 avril, un niveau inédit depuis octobre 2014.

« Nous voulons nous assurer que cette usine grandisse encore, nous poursuivons nos investissements et apportons sans cesse de nouvelles technologies », s’est félicité M. Ghosn. Fortement endommagé en mars 2011 par la grande catastrophe du Tohoku (nord-est) et affecté par « les inquiétudes liées aux radiations de la centrale nucléaire de Fukushima », le site d’Iwaki tourne désormais à plein régime, même si des stigmates du drame sont encore présents, avec notamment des sols de l’usine encore cabossés.

M. Ghosn a par ailleurs salué le succès de son concurrent américain Tesla, qui a enregistré 276 000 commandes en trois jours pour son futur modèle d’entrée de gamme (Model 3). « C’est une bonne nouvelle, nous accueillons à bras ouverts la concurrence si cela permet d’élargir le marché », a commenté Carlos Ghosn, convaincu que l’arrivée de Tesla sur le segment grand public allait « stimuler la demande » pour ce type de véhicules. (AFP 5/4/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.