Fermer
Brésil

Nissan annonce la construction d’une usine de moteurs au Brésil

Le #Moteur - #Nissan - #Usine
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Nissan a annoncé la construction d’une usine de moteurs dans son complexe industriel de Resende, près de Rio de Janeiro, qui entrera en activité au premier semestre de 2014. Cette nouvelle usine, qui représente un investissement de 60 millions de dollars et qui permettra de créer 200 emplois directs, produira 200 000 moteurs 1.6 « flexfuel » par an destinés aux modèles March et Versa qui seront assemblés localement.

Aujourd’hui, le complexe de Resende emploie 1 500 travailleurs et en comptera plus de 2 000 au second semestre de 2014, avec pour objectif de produire 200 000 véhicules par an. Au total, Nissan y investira 1,5 milliard de dollars.

« Nissan vise à passer d’un peu plus de 2 % du marché automobile brésilien en 2013 à 5 % en 2016 », a souligné Carlos Ghosn, président de Nissan.

Le constructeur fabrique actuellement les modèles Frontier et Livina dans l’usine de Renault à Sao José dos Pinhais, près de Curitiba, et la collaboration Nissan/Renault va se poursuivre.
« Nissan a décidé de fabriquer maintenant des voitures moins chères et en plus grand volume », a expliqué M. Ghosn, précisant que les 200 000 véhicules March et Versa visent d’abord le marché brésilien et celui du Mercosur.

L’offensive de Nissan sur le marché brésilien était initialement axée sur l’importation de voitures produites au Mexique.
« C’était une position provisoire parce qu’il nous fallait une production locale. Nous parions sur le Brésil. Nous tenons compte du fait que le marché brésilien va continuer à croitre au cours des 20 prochaines années, avec des périodes d’accélération et de ralentissement comme en 2013, mais le développement du Brésil va se poursuivre et le marché automobile est loin d’être saturé ici », estime M. Ghosn.

Le président de Nissan a ajouté par ailleurs qu’il n’avait pour l’instant aucun projet de vendre des voitures électriques au Brésil car « le gouvernement brésilien n’a pas mis en place de programme incitatif jusqu’à présent ». (AFP, REUTERS, UOL 6/1/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.