Fermer
France

Nexus Automotive International veut devenir numéro un mondial de la distribution de pièces

Le #Distribution
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Lors d’une convention organisée à Montreux, en Suisse, Nexus Automotive International, qui réunissait ses adhérents et fournisseurs mondiaux, a annoncé sa volonté de devenir en 2016 le numéro un mondial des groupements internationaux de distributeurs de pièces, avec un chiffre d’affaires de 9 milliards d’euros.

En moins de deux ans, Nexus est passé d’un simple projet à un ensemble revendiquant 59 membres distributeurs répartis dans 89 pays et animés par déjà 6 bureaux à Paris, Genève, São Paulo, Johannesburg, Dubaï et Hong Kong. Et de nouveaux marchés s’offrent au groupe : l’Inde, avec un des principaux acteurs distributeurs du sous-continent, ainsi que la Chine, où le tout premier adhérent, présent à la convention, n’est que l’avant-garde des 20 autres programmés en 2016. L’Afrique aussi entre dans la jeune histoire de Nexus, avec un adhérent algérien au nord et trois autres annoncés en Afrique subsaharienne. L’Amérique Latine compte elle aussi évidemment (Brésil, Argentine, Chili, Uruguay, etc.), tout comme l’Amérique du Nord, qui devrait peser à elle seule 4 milliards d’euros en 2016. Nexus n’en oublie pas pour autant l’Europe, annonçant vouloir accélérer en Allemagne et se consolider en France, où il promet de nouvelles adhésions « dans les prochains mois » et les premiers panneaux de garages Nexus Auto. (APRES-VENTE-AUTO.COM 5/2/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.