Fermer
Allemagne

Négociations salariales : l’IG Metall appelle à des grèves d’avertissement

Le #Grève - #IG Metall - #Négociation
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

En Allemagne, les négociations salariales pour le secteur de la métallurgie (qui inclut le secteur automobile) sont au point mort. La période de « Friedenpflicht », ou obligation de paix (qui court durant toute la durée de validité des conventions salariales et durant laquelle les grèves sont interdites) arrivant à terme, le syndicat IG Metall a appelé à des grèves d’avertissement.

Ces grèves d’avertissement (ou Warnstreik) sont l’un des principaux moyens de pression dont disposent les syndicats lors des négociations une fois la période d’obligation de paix terminée. Il s’agit de débrayages d’une ou plusieurs heures par jour, qui ne nécessitent pas de préavis de grève, contrairement à une grève classique.

Les représentants salariaux réclament une augmentation de 5 %, tandis que les employeurs, qui proposaient initialement une hausse de 0,9 %, ont accru leur offre en proposant une hausse de 2,1 % en deux fois, sur une période de 24 mois. Cette offre a elle aussi été rejetée par le syndicat IG Metall. (AUTOMOBILWOCHE 28/4/16, SPIEGEL 29/4/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.