Fermer
France

Navya inaugure son centre de R&D à la Défense

Analyse de presse de 14H00 - Le #Centre de recherche - #Navya
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La start-up lyonnaise Navya a inauguré le 22 janvier à la Défense (Hauts-de-Seine) son nouveau centre de R&D, baptisé Navya Lab. Ce lieu accueille depuis le mois de janvier plus de 80 ingénieurs et docteurs en R&D entièrement dédiés aux véhicules autonomes (sur 250 salariés au total). Outre un chiffre d’affaires compris entre 17 et 19 millions d’euros réalisé en 2018, rappelons que Navya a vendu plus de 100 navettes autonomes Autonom Shuttles dans le monde et qu’elle totalise plus de 300 000 passagers transportés.

Au sein de Navya Lab, l’équipe Cartographie a pour mission de concevoir des cartes Lidar (Light detection and ranging, rayon laser) dans le but de permettre au véhicule de rouler dans un environnement donné. Des nuages de points se superposent et fournissent des reconnaissances « a priori » des largeurs, des voix, des immeubles, etc.

Une équipe de six ingénieurs nommée Sensors se dédie quant à elle aux systèmes embarqués. Elle fait de la veille technologique et élabore des compromis dans l’intégration dans les navettes de capteurs existants ou de nouveautés. Elle s’attache aussi à détecter les défaillances des caméras, des Lidars et des radars et procède à de multiples mises à jour.

Une autre équipe (Machine learning) travaille sur la détection d’obstacles, plus particulièrement dans un rayon de 100 mètres à 360 degrés autour du véhicule. Elle analyse la vitesse, l’orientation et le comportement des piétons, des voitures, des feuilles mortes, et tente d’identifier leur dangerosité.

L’équipe Driving va ensuite récupérer les différentes missions et créer des chemins d’un point A à un point B en passant par une série de repères. L’enjeu est d’interpréter des scènes et de prendre les bonnes décisions, savoir si on déclenche un freinage ou un contournement du véhicule.
Enfin, l’équipe Simulation entraîne et optimise les algorithmes dans un environnement virtuel en 3D. De nombreux scénarios sont alors envisagés, comme un chien qui traverse, pour multiplier le gain d’expérience et de confiance.

Source : LARGUS.FR (23/1/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.