Fermer
France

Navya a levé 30 millions d’euros

Le #Navya
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La société française Navya, dont les navettes autonomes circulent déjà à Lyon, a levé 30 millions d’euros, notamment auprès de Keolis et Valeo, pour poursuivre son développement à l’international. « Les actionnaires de Navya ont approuvé à l’unanimité une augmentation de capital de 30 millions d’euros », a indiqué l’entreprise dans un communiqué.

Outre l’opérateur de transports Keolis (filiale de la SNCF) et l’équipementier automobile Valeo, spécialiste des technologies de véhicules autonomes, la société qatarie Group8 fait son entrée au capital de Navya, selon la même source. L’actionnaire historique de Navya est Robolution Capital, rejoint en 2015 par Gravitation et Capdécisif Management. Robolution conserve la majorité des parts, a indiqué l’entreprise. Celle-ci s’est félicitée de désormais disposer « de moyens pour s’attaquer aux marchés internationaux ».

Des navettes électriques sans conducteur Navya circulent depuis le mois dernier dans le quartier lyonnais de Confluence, dans le cadre d’une expérimentation d’un an menée en partenariat avec Keolis. Navya a par ailleurs indiqué avoir signé des accords stratégiques avec ses nouveaux actionnaires, portant sur la technologie et le déploiement commercial. Avec Valeo, l’accord concerne « l’accès aux technologies et matériels du groupe en vue de leur intégration sur des navettes autonomes ».

Keolis, de son côté, s’allie à Navya pour « répondre conjointement aux demandes de gestion de flotte sans conducteur au sein des collectivités territoriales ».

Enfin, avec son actionnaire qatari, Navya a conclu « un accord de distribution » pour conquérir des marchés du Moyen-Orient et de l’Afrique « incluant une joint-venture de commercialisation et la mise en place d’une ligne d’assemblage dans le Golfe pour répondre à la demande du marché régional ». (AFP 11/10/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.