Fermer
France

Morbihan Energies teste le vehicle-to-grid et parie sur l’hydrogène

Le #Borne de recharge - #Electrique - #Electromobilité - #Hydrogène
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Morbihan Energies a été récompensé le 13 décembre par l’Avere, lors d’une cérémonie organisée au ministère de l’Environnement, pour son engagement en faveur de l’électromobilité. Propriétaire et gestionnaire des réseaux d’électricité à basse et moyenne tension, le syndicat d’énergie a déjà déployé 171 bornes de recharge sur un territoire regroupant 254 communes (pour 737 000 habitants), toutes interopérables, c’est-à-dire utilisant la même carte de paiement ou un smartphone. La majorité des bornes (160) offrent une recharge accélérée (20 kW), permettant de récupérer 80 % de l’autonomie en 45 minutes sur l’ancienne Renault Zoé, par exemple. Les 11 autres, installées harmonieusement sur le territoire, offrent une recharge rapide (40 kW).

Au départ uniquement équipées de prise CHAdeMO, ces bornes rapides fournies par Nissan ont été « ouvertes » par le syndicat (en T2 de 43 kW et CCS/Combo) pour accepter tous les véhicules électriques. « Il nous reste encore quelques zones à couvrir puisque le projet est de compter 250 bornes », explique Jo Brohan, président du syndicat d’énergie. « Cela se fait à un coût contenu pour les communes : Environ 1 200 euros, soit 10 % du coût total, sachant que l’Ademe en supporte 50 %, la région 20 % et nous 20 %. Nous préconisons une installation au cœur des bourgs, plutôt que sur les parkings des grandes surfaces, en utilisant ainsi les bornes comme un élément de la politique territoriale », ajoute-t-il.

Le syndicat se distingue aussi par son expérimentation « Buildind Smart Grid ». Construit en 2013, son siège de Vannes est conçu pour consommer moins de 15 kWh/m²/an (pompes à chaleur, VMC double-flux, triple vitrage, etc.) et est autosuffisant en électricité (avec ses 850 m² de panneaux photovoltaïques et ses deux éoliennes). Il est doté d’une batterie de 56 kWh (équivalent à 2 heures de fonctionnement du bâtiment en hiver), qui stocke l’électricité verte produite et l’utilise au moment où le réseau est le plus contraint. Le site est également relié à trois bornes de recharge qui alimentent les 7 véhicules électriques du syndicat. Depuis un mois, sont testés des Leaf et des Zoé expérimentales, capables de réaliser du « vehicle-to-grid », c’est-à-dire de redistribuer au bâtiment l’énergie stockée dans leurs batteries. A partir de l’été 2017, c’est une station d’hydrogène qui sera créée sur le site, alimentée par l’électricité verte du bâtiment.

Le syndicat vient par ailleurs de recevoir l’aval des autorités (et les aides correspondantes) pour créer, d’ici à deux ans, la plus importante station à hydrogène de France accessible au public. Le projet sera mené en partenariat avec Michelin et Engie, tous deux actionnaires de Symbio FCell, inventeur du premier prolongateur d’autonomie à hydrogène pour véhicules électriques. Symbio FCell fabrique notamment des Kangoo Z.E. H2, dont la pile à combustible porte à 300 km son autonomie totale. (AUTOACTU.COM 15/12/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.