Fermer
Monde

Moody’s et LMC abaissent leurs prévisions de ventes mondiales à cause du coronavirus

Analyse de presse de 14H00 - Le #LMC Automotive - #Moody's - #Prévisions - #Ventes
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

En raison de l’épidémie de Coronavirus, Moody’s prévoit désormais que les ventes mondiales de voitures devraient diminuer d’environ 2,5 % en 2020. L’agence de notation s’attendait encore à un recul limité à 0,9 % en début d’année. « L’épidémie de coronavirus est en train d’affecter la demande automobile et de perturber les chaînes d’approvisionnement », a expliqué Moody’s le 26 février, ajoutant par conséquent maintenir une perspective « négative » sur le secteur automobile mondial.

Les immatriculations de voitures neuves devraient baisser de 2,9 % en Chine, une « faible performance », contre une hausse de 1 % anticipée en début d’année par l’agence.

« Les ventes américaines vont demeurer molles, tandis qu’elles vont reculer en Europe de l’ouest après une demande importante fin 2019 », prévoit également Moody’s.

Seul le marché japonais devrait échapper à la morosité, l’agence de notation affirmant y attendre désormais un rebond des ventes de 0,4 % en 2020, contre un déclin de 1,4 % l’an dernier.

De son côté, LMC Automotive a indiqué qu’il évaluait divers scénarios pour cette année et qu’il pouvait imaginer une baisse de 3 à 4 millions de véhicules légers, par rapport aux quelque 90 millions de V.L. vendus dans le monde en 2019. Cela représenterait un recul de 4,4 %. « Ce n’est pas notre scénario de base, mais il semble raisonnable de passer à l’hypothèse suivante, au cas où la situation s’aggraverait », a déclaré l’organisme dans une note de recherche.

D’après LMC, les mesures de confinement mises en œuvre dans divers pays, y compris les mesures de quarantaine, les restrictions de voyage et les perturbations dans la production et les transports pourraient nuire à la croissance économique et saper la confiance. « Si l’on ajoute à cela une éventuelle chute de la consommation dans les régions touchées par l’épidémie et dans les régions avoisinantes, les effets pourraient être très néfastes sur les marchés des biens durables coûteux comme les voitures », a-t-il ajouté.

Source : AUTOMOTIVE NEWS CHINA (26/2/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.