Fermer
Allemagne

MM. Piëch et Winterkorn veulent discuter de la crise de direction que traverse actuellement le groupe Volkswagen

Le #Conseil de surveillance - #Gouvernance - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Ferdinand Piëch, président du conseil de surveillance, et Martin Winterkorn, président du directoire, veulent discuter dans les prochains jours de la crise de gouvernance que traverse actuellement le groupe Volkswagen et qui fait suite aux déclarations de M. Piëch concernant le patron de Volkswagen (cf. revue de presse du 13/4/15).

La pique lancée par M. Piëch a provoqué un tollé, bon nombre des membres du conseil de surveillance soutenant M. Winterkorn. Néanmoins, le président du conseil de surveillance bénéficie toujours du soutien de la famille Piëch au sein du conseil (l’autre branche de la famille héritière du fondateur de Volkswagen, avec la famille Porsche).

Ainsi, une transition en douceur, avec une nomination de M. Winterkorn à la tête du conseil de surveillance une fois le contrat de M. Piëch arrivé à son terme (en 2017) semble désormais difficile. En outre, Matthias Müller, patron de Porsche, pourrait être appelé à remplacer M. Winterkorn si la mésentente entre les deux dirigeants cause une transition difficile.

Le manque de confiance affiché par M. Piëch envers M. Winterkorn pourrait provenir des difficultés du groupe Volkswagen aux Etats-Unis, de la faible rentabilité de la marque éponyme, et de l’absence du groupe sur le segment des voitures à bas coûts.

M. Piëch avait déjà provoqué la fin de la carrière au sein du groupe Volkswagen de l’ancien président Wendelin Wiedeking, qui bénéficiait toutefois du soutien de la famille Porsche et des syndicats. (AFP, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AUTOMOBILWOCHE,SPIEGEL 14/4/15, ZEIT 13/4/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.