Fermer
Japon

Mitsubishi Motors prévoit une perte nette de 1,2 milliard d’euros en 2016-2017

Le #Mitsubishi - #Résultat financier
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Mitsubishi Motors a annoncé mercredi s’attendre à une perte nette de 145 milliards de yens (1,2 milliard d’euros) en 2016-2017, en raison de l’impact du scandale de fraude révélé en avril. Il s’agirait le cas échéant des premières pertes enregistrées par le groupe en huit ans, a précisé un porte-parole. L’an passé, Mitsubishi avait affiché un bénéfice net de 72,6 milliards de yens (- 38,6 %).

Mitsubishi n’avait pu livrer d’estimations plus tôt, faute de pouvoir évaluer les répercussions du scandale. Il chiffre désormais l’impact à 205 milliards de yens pour l’exercice en cours (1,71 milliard d’euros).

Le constructeur avait déjà indiqué la semaine dernière qu’il s’apprêtait à enregistrer une charge exceptionnelle d’au moins 50 milliards de yens (420 millions d’euros) pour dédommager les acheteurs japonais de véhicules dont les performances ont été sciemment truquées. S’ajoutent à cela d’autres frais, dont les indemnités à verser à Nissan ainsi que le coût de la suspension de la production des modèles de mini-voitures touchées par le scandale.

Les comptes d’exploitation devraient pour leur part rester dans le vert sur la période d’avril 2016 à mars 2017, un bénéfice de 25 milliards de yens étant anticipé (contre 138,4 milliards de yens en 2015-2016). Le chiffre d’affaires pourrait quant à lui tomber à 1 910 milliards de yens (16,1 milliards d’euros), contre 2 267,8 milliards de yens un an plus tôt. (AFP 22/6/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.