Fermer
France

Mitsubishi France veut assoir sa rentabilité

Le #Mitsubishi
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans un entretien accordé à AUTOACTU.COM (27/7/16), le président de Mitsubishi Motors Patrick Gourvennec explique que la marque est fortement ancrée en France avec une excellente réputation sur le segment des 4 roues motrices avec le Pajero, l’Outlander et l’ASX. « La marque est en train d’évoluer, comme elle a su le faire avec l’Outlander PHEV, qui est un gros SUV avec un CO2 maitrisé, voire zéro émission sur 25 à 50 km en ville. C’est un véhicule unique dans sa catégorie qui décrit bien l’accès à la technologie de la marque avec des solutions pour le NOx et le CO2 », déclare-t-il. « Nous allons présenter à Paris un nouveau concept car qui sera le point de départ de ce nouveau positionnement avec plus d’émotion sur le plan du style, une qualité et une technologie maîtrisées. Ce n’est pas une révolution, mais la consolidation de ce qui existe déjà et doit être généralisé », annonce-t-il par ailleurs.

« Nous avons 86 investisseurs, 120 points de vente et 140 points de service. A peu près 50 % du réseau est en ligne avec la stratégie de la marque. Les 50 % qui ne sont pas en ligne avec en plus les points à couvrir créent une déperdition avec un manque à gagner en volume et en visibilité pour la marque. Nous allons leur donner des perspectives et une vision de l’orientation produit au Salon de Paris et voir comment ils peuvent accompagner l’avenir de la marque. Les distributeurs décideront ou non de suivre une aventure basée sur une orientation haut de gamme », indique M. Gourvennec. « Notre plan de développement est d’avoir un réseau de 130 points de vente pour 60 investisseurs avec une moyenne de plus de deux points de vente par investisseur. Ce n’est pas un objectif à court terme, mais dans les 3 ans qui viennent. Nous voulons représenter une taille critique minimum chez les investisseurs, avec un chiffre d’affaires et une capacité de retour sur investissement plus évidents. Nous souhaitons construire une relation durable avec le réseau », souligne-t-il.

Sur l’ensemble de 2016, « nous ferons plus de 5 000 voitures en VP et VUL. Notre ambition n’est pas de faire du volume, mais d’asseoir la rentabilité du réseau, ce qui passe par une marge unitaire et globale suffisante », déclare par ailleurs le dirigeant.

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.