Fermer
Japon

Mitsubishi a subi une perte nette en 2019/2020

Analyse de presse de 14H00 - Le #Mitsubishi - #Résultats financiers
Icone de twitter
UTACCERAM Icone de retweet
RT @UTACCERAM: Malgré la période de confinement, UTAC CERAM poursuit sa politique de croissance ambitieuse Nous maintenons nos
Icone de twitter
Groupe_Renault Icone de retweet
RT @Groupe_Renault: On we talk about MotorsportsWinking face and particularly Did you know that most of our @RenaultF1Team #Fridays #F1
Icone de twitter
GroupePSA Icone de retweet
RT @GroupePSA: Le 2019 du est en ligne ! Pour la 5ème année consécutive, le Groupe reçoit le niveau « Advanced » #RapportRSE #GroupePSA
VOIR SUR TWITTER
Derniers tweets

Mitsubishi Motors a annoncé avoir subi une perte nette sur l’exercice clos le 31 mars 2020, durant lequel son activité a souffert de la guerre commerciale sino-américaine puis de la pandémie de coronavirus.

Le constructeur japonais, qui avait réalisé un bénéfice net de 132,9 milliards de yens en 2018/19, a publié une perte nette de 25,8 milliards de yens (220 millions d’euros), conforme à sa dernière prévision livrée fin avril. Son bénéfice opérationnel a fondu de près de 90 %, à 12,8 milliards de yens, et son chiffre d’affaires a reculé de 10 %, à 2 270,3 milliards de yens (19,3 milliards d’euros). Les ventes en volume ont baissé de 9 %, à 1,12 million d’unités.

Mitsubishi a expliqué que la demande automobile avait été faible dans sa principale région d’activité, l’Asie-Pacifique, d’abord en raison du ralentissement économique en Chine sur fond de guerre commerciale avec les Etats-Unis, puis sous l’effet de la crise du coronavirus au dernier trimestre de son exercice (janvier-mars). “L’activité économique a commencé à repartir par étapes dans certains pays”, mais la fin de la crise du coronavirus n’est pas encore en vue, a ajouté le constructeur, qui a de ce fait reporté sine die ses prévisions de résultats pour l’exercice en cours.

Face à cette crise sans précédent, qui l’a contraint dernièrement à suspendre sa production à l’étranger comme au Japon, Mitsubishi a emprunté 162 milliards de yens auprès de sept banques, a précisé l’entreprise.

Source : AFP (19/5/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES