Fermer
Canada

Michelin va supprimer 500 postes en 18 mois dans son usine de Pictou County

Le #Emploi - #Michelin - #Usine
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Michelin a annoncé le 3 mars la suppression de 500 postes au cours des 18 prochains mois dans son usine de pneumatiques de petites dimensions de Pictou County, dans l’Est du Canada.

Le site, situé dans la province atlantique de Nouvelle-Ecosse, compte actuellement 1 000 employés. Sur les 500 réductions de postes, 200 seront effectuées d’ici au 30 juin. « Des solutions seront proposées à chacun des employés concernés », a assuré à l’AFP (3/3/14) une porte-parole de l’entreprise, Corinne Meutey. « Il y a une vraie volonté [de Michelin] que nos employés restent dans le groupe », a-t-elle ajouté.

Le manufacturier explique dans un communiqué que les employés concernés auront le choix de « passer à un autre poste sur le site de Pictou County ou d’intégrer une autre usine Michelin en Nouvelle-Écosse », de « travailler dans les deux autres usines canadiennes du groupe, toutes deux situées dans la même province », ou encore de « bénéficier d’un départ anticipé à la retraite ».

Présent au Canada depuis les années 1940, Michelin y emploie 3 600 personnes, surtout dans ses trois usines de Nouvelle-Ecosse, à Pictou County, Bridgewater et Waterville.

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.