Fermer
France

Michelin se lance dans une vaste réorganisation mondiale

Le #Michelin
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Michelin se lance dans une vaste réorganisation mondiale. L’objectif est double : donner plus de responsabilités aux managers et orienter l’entreprise vers le client. Le manufacturier mène cette réflexion depuis septembre dernier, mais il passe maintenant à la vitesse supérieure. Le président de Michelin Jean-Dominique Senard s’est exprimé le 16 mars devant les organisations syndicales et les cadres du groupe. Les contours de cette réorganisation ne sont pas encore figés ; pas moins de 70 groupes de travail vont être constitués afin de les définir précisément. Ils devraient remettre leurs conclusions d’ici à la fin du premier semestre, pour une mise en œuvre au début de l’année 2018.

Concernant l’objectif de donner plus de responsabilités aux managers, Michelin prévoit de créer pas moins de dix régions, qui vont succéder à des zones beaucoup plus vastes. Ces régions seront chargées de la commercialisation de tous les produits et services du groupe. Surtout, et il s’agit d’un changement majeur, les managers de ces régions seront directement intéressés à la performance en termes de croissance et de résultat opérationnel, ce n’est pas le cas aujourd’hui.

Ensuite, le manufacturier va créer 14 à 15 lignes « métier », qui s’intéresseront donc aux clients et à ses besoins précis. Jusqu’à présent, Michelin raisonnait en termes de produits, le client ne venant qu’après. Le manufacturier ne s’adressera plus de la même manière, en termes de produits et des services, aux constructeurs d’automobiles, aux acteurs du transport de longue distance ou aux gestionnaires de flottes automobiles. Cette vision « métier » permettra, également, de mieux s’adapter à des demandes en pleine évolution. Les nouveaux services de mobilité, par exemple, seront rassemblés dans une ligne métier spécifique. Les managers de ces « business lines » seront intéressés aux résultats au niveau de la part de marché et de résultat opérationnel.

Par ailleurs, les fonctions supports seront resserrées afin de faire disparaître un certain nombre de niveaux hiérarchiques. C’est sans doute à ce niveau que les conséquences sociales pourraient être les plus importantes. Le groupe s’est cependant fixé comme objectif de ne procéder à aucun départ contraint, quelles que soient les conclusions des groupes de travail. (FIGARO 17/3/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.