Fermer
France

Michelin négocie le rachat du manufacturier canadien Camso

Analyse de presse de 14H00 - Le #Acquisition - #Camso - #Michelin - #Rachat
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Michelin a annoncé le 12 juillet qu’il était en cours de négociation avec les actionnaires du manufacturier canadien Camso, en vue de l’acquisition, pour 1,45 milliard de dollars américains, de ce spécialiste des pneus et chenilles professionnels ou tout-terrain.

Le groupe Camso (7 500 salariés) est « un acteur majeur » du marché « hors route », a souligné Michelin. Ce marché représente 11 % des volumes mondiaux de produits de ce type, selon l’entreprise canadienne. Celle-ci se présente comme un « leader mondial dans la conception, la fabrication et la distribution de pneus hors route, de roues, de chenilles en caoutchouc, ainsi que de systèmes de trains roulants destinés aux industries de la manutention, de la construction, de l’agriculture et des produits récréatifs ».

Résultat de l’achat par Camoplast de Solideal en 2010, l’entreprise vise le marché des pneumatiques aussi bien des chariots élévateurs que des engins agricoles ou de travaux publics. Ses chenilles sont quant à elles destinées aux motoneiges ou aux motos tout-terrain. L’entreprise indique posséder un réseau de 22 usines de fabrication implantées dans dix pays au total en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Europe et en Asie, outre trois centres de recherche et développement. Ses produits sont distribués dans une centaine de pays.

« Après avoir dépensé 3,4 milliards d’euros [en acquisitions] depuis le début de l’année, nous allons sans doute faire une pause. Je veux aussi léguer à mon successeur un bilan financier très solide, il faut garder toute sa force face au tsunami extérieur : n’oubliez pas que la part de marché des pneus chinois en Europe est passée de 5 % à 30 % en cinq ans. Il y a toujours dans ce pays une surcapacité de production phénoménale, qui se déverse en Europe. […] Les opérations que nous venons de réaliser, ce sont des bateaux de guerre pour se battre contre la concurrence asiatique. Si on ne se bat pas, on sera broyés », explique aux Echos Jean-Dominique Senard, président de Michelin.

Source : AFP (12/7/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.