Fermer
France

Michelin fait le point sur ses promesses d’investissement

Le #Investissement - #Michelin
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Il y a un peu plus de deux ans, en juin 2013, Michelin promettait un plan d’investissement centré sur la France, doté d’une enveloppe de 800 millions d’euros et étalé entre 2013 et 2019. « Nous avons déjà engagé 520 millions d’euros d’investissement depuis 2013, et nous devrions dépasser les 800 millions d’investissement en 2019. Avec 17 % des investissements du groupe, la France reste le cœur de notre empreinte industrielle. Sur le génie civil et le poids lourd, nous nous adaptons à la conjoncture, mais l’effort aura lieu. Et en parallèle, nous investissons davantage sur d’autres sites », indique aux ECHOS (14/10/15) Rémi de Verdilhac, directeur France de Michelin.

Le manufacturier a investi 80 millions à Roanne (Loire) dans le cadre d’un accord de flexibilité signé en mai, 40 millions sur le site de la Combaude, à Clermont-Ferrand, en renforts textiles, 60 millions à Bassens (Gironde) dans la recherche sur les caoutchoucs synthétiques. Restera 70 millions d’euros pour la Roche-sur-Yon, plus de 100 millions pour Montceau.

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.