Fermer
Etats-Unis

Mahindra contre-attaque les accusations de plagiat formulées par Jeep à l’encontre du Roxor

Analyse de presse de 14H00 - Le #Jeep - #Mahindra - #Modèle - #tribunal
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Au début du mois d’août, FCA a déposé une plainte contre Mahindra concernant le tout-terrain Roxor que le constructeur indien assemble dans sa nouvelle usine du Michigan à partir de collections importées d’Inde. FCA estime que le Roxor présente un « design trop similaire à celui de la Jeep Willys » et que « certaines caractéristiques de conception du Roxor ont violé les droits de propriété intellectuelle du design de Jeep ». A l’époque, le constructeur indien avait rapidement réagi via un communiqué où il indiquait « trouver le dossier de FCA sans fondement ».

La filiale Mahindra Automotive North America a récemment entamé une procédure devant la Cour fédérale du Michigan pour faire appliquer un accord de conception qu’elle avait conclu avec Fiat en 2009. Celui-ci indiquait que FCA ne présenterait jamais « de telles réclamations si nous utilisions une calandre qu’ils ont approuvée ». « Le Roxor utilise cette calandre », précise le communiqué. Mahindra a également indiqué à la commission du commerce international des États-Unis que le Roxor a toujours été conçu comme un tout-terrain ne faisant pas concurrence aux véhicules Fiat. Le constructeur indien rejette aussi l’idée selon laquelle le Roxor est un véhicule de piètre qualité assemblé en kits, en précisant qu’il était le résultat de plus de 3 années de recherche et de développement.

Mahindra voit même dans l’action de FCA une volonté de nuire. « Nous soutenons que Fiat utilise ce dossier pour nuire à nos activités en nous faisant une mauvaise publicité sur le marché américain ».

Source : AUTOMOTIVE NEWS, AUTO PLUS (29/8/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.