Fermer
Royaume-Uni

M. Willis estime que le rappel de Volkswagen au Royaume-Uni pourrait durer jusqu’en 2017

Le #Emissions - #Rappel De Véhicule - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Paul Willis, le responsable de Volkswagen au Royaume-Uni, estime que le rappel du constructeur (lié au scandale des manipulations d’émissions des véhicules diesel) au Royaume-Uni pourrait durer jusqu’en 2017. Près de 1,2 million de véhicules seraient affectés.

En revanche, M. Willis a refusé d’indiquer si les propriétaires de ces véhicules percevraient une compensation financière. Il estime en effet que – bien que Volkswagen ait « l’obligation absolue de réparer ces véhicules et de les mettre aux normes » – il est prématuré de parler d’une perte de valeur. Il a ajouté que les voitures diesel équipées du logiciel truqueur restaient sûres.

M. Willis estime qu’environ 400 000 des 1,2 million de véhicules affectés par les manipulations d’émissions nécessiteront plus qu’une simple mise à jour du logiciel et devront subir des modifications mécaniques. En outre, un millier de véhicules auraient été vendus alors que la filiale britannique savait déjà qu’ils étaient équipés d’un logiciel truqueur.

A l’occasion de l’audition de M. Willis devant le comité des transports du Parlement britannique (cf. revue de presse du 12/10/15), le Ministre britannique des Transports, Patrick McLoughlin, a déclaré qu’il était difficile à croire que seuls un ou deux ingénieurs voyous étaient responsables de cette fraude.

M. Willis a indiqué ne pas croire que la direction ait été au courant. Par ailleurs, M. McLoughlin a déclaré qu’il ne pensait pas que d’autres constructeurs aient manipulé les tests antipollution. Il a toutefois ajouté que certains constructeurs n’avaient pas encore répondu à des demandes d’informations.

« Pour ce qui concerne les réponses que nous avons reçues de la part des constructeurs qui produisent dans ce pays, je suis satisfait [du fait qu’ils ne falsifient pas les tests d’émissions], mais il y a encore des sociétés qui n’ont pas répondu aux lettres que nous avons envoyées », a précisé M. McLoughlin. (REUTERS, TELEGRAPH 12/10/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.