Fermer
France

M. Tavares estime que le coût du travail et les 35 heures ne sont pas des obstacles au redressement de PSA

Le #Entretien - #PSA Peugeot Citroën
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le président de PSA Peugeot Citroën Carlos Tavares a déclaré le 14 septembre au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro que le coût du travail en France et les 35 heures ne constituaient « pas des problèmes insurmontables pour assurer le redressement » du groupe. Il a toutefois insisté sur la nécessité de mettre en œuvre « toutes les mesures qui ont été annoncées ».

A propos du Cice, M. Tavares a estimé qu’à l’horizon de trois ans, l’ensemble des mesures représentaient une réduction du coût du travail de l’ordre de 4 % à 5 %, qualifiant cette réduction de « pas énormissime » mais « pas négligeable » non plus. Il a également indiqué faire appel au « génie français », à l’intelligence, au talent et à la créativité pour trouver d’autres gisements de productivité.

Au cours du premier semestre, PSA a réduit sa perte nette, la faisant passer de 471 à 114 millions d’euros, tandis que le résultat opérationnel courant est redevenu positif, pour la première fois depuis 2010, à 477 millions d’euros, après une perte de 100 millions enregistrée à la même période de l’an dernier.

M. Tavares a affiché son objectif de « retrouver le chemin d’une croissance rentable », la clé, d’après lui, pour investir. Il s’est aussi réjoui du partenariat avec Dongfeng, qui permet à PSA de « progresser plus vite sur le premier marché mondial ». (AFP 14/9/14, FIGARO 15/9/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.