Fermer
Allemagne

M. Stadler devra encore être interrogé

Analyse de presse de 14H00 - Le #Audi - #Enquête - #Stadler
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les enquêteurs dans l’affaire des moteurs truqués devraient à nouveau entendre le patron – suspendu – d’Audi, Rupert Stadler, en prison depuis la semaine dernière.

M. Stadler a déjà été interrogé par le parquet de Munich, mais les enquêteurs veulent prolonger l’interrogatoire du dirigeant. Toutefois, la date à laquelle M. Stadler sera de nouveau entendu n’a pas été précisée.

M. Stadler a été arrêté par le parquet de Munich qui craignait de le voir détruire des preuves ou influencer des témoins. En outre, son téléphone a été mis sur écoute.

Audi a rappelé que M. Stadler bénéficiait encore de la présomption d’innocence.

Avec l’arrestation (inattendue) de M. Stadler le 18 juin, c’est la première fois qu’un patron encore en fonction d’une marque automobile est mis en prison. Le dirigeant pourrait être accusé pour fraude en lien avec l’affaire des moteurs truqués du groupe VW.

Le vice-président du conseil de surveillance d’Audi, Peter Mosch, a regretté cette nouvelle atteinte à l’image de marque d’Audi.

Par ailleurs, le patron d’Audi par intérim, Bram Schot, veut faire la lumière sur le rôle d’Audi dans le scandale des moteurs truqués d’ici à la fin du mois de juillet. Les membres du conseil de surveillance se sont dit sceptiques face à cette déclaration.

Source : AUTOMOBILWOCHE, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG (23 et 24/06/18), SPIEGEL (24/06/18), AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (25/06/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.