Fermer
Etats-Unis

M. Osterloh (VW) appelle les autorités américaines à réfléchir aux risques sur l’emploi

Le #Amende - #Emploi - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Bernd Osterloh, président du comité d’entreprise du groupe Volkswagen, appelle les autorités américaines à réfléchir aux risques sur l’emploi lorsqu’elles décideront du montant des amendes à infliger au constructeur allemand suite au scandale des moteurs truqués.

En effet, M. Osterloh craint que Volkswagen ne soit contraint de supprimer des emplois aussi bien aux Etats-Unis qu’en Europe, selon le montant de ces amendes.

« Si la future survie de Volkswagen est mise en danger par des pénalités financières sans précédent, cela aurait des conséquences sociales dramatiques », a souligné M. Osterloh, qui espère que les autorités américaines garderont « un œil sur cette dimension sociale et liée aux emplois ».

Le Ministère américain de la Justice a déposé une plainte contre Volkswagen pour avoir violé les lois sur la protection de l’environnement (cf. revue de presse du 5/1/16). Cette procédure pourrait coûter jusqu’à 46 milliards de dollars à Volkswagen.

Six mois après la révélation de manipulations des niveaux des émissions de près de 600 000 véhicules aux Etats-Unis, aucun accord n’a encore été trouvé avec les autorités américaines pour remettre aux normes les véhicules affectés.

Le coût total de cette affaire n’est pas encore défini. (REUTERS, DETROIT NEWS, AUTOMOBILWOCHE, SPIEGEL 8/3/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.