Fermer
Etats-Unis

M. Obama a prononcé son discours sur l’état de l’Union

Le #Congrès - #Dirigeant - #Libre-échange - #Politique économique
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Lors du discours sur l’état de l’Union qu’il a prononcé le 20 janver, le président américain Barack Obama a demandé au Congrès de lui conférer le pouvoir de négocier de grands accords de libre-échange avec l’Union européenne et les nations asiatiques qui pourraient avoir d’importantes implications pour l’industrie automobile, mais sont au point mort. Il a également invité le Congrès américain à lever l’embargo économique imposé il y a cinquante ans à Cuba.

M. Obama a par ailleurs revendiqué le rebond de l’économie américaine. Symbole de la renaissance de l’industrie automobile américaine, une employée de FCA US (ex-Chrysler), Tiairris Woodward, qui travaille dans l’usine d’assemblage de Jefferson North à Detroit, avait été conviée cette année à assister au discours du président dans la loge de la Première dame. L’an dernier, c’est Mary Barra, qui prenait les rênes de General Motors, qui avait été invitée dans la loge de Michelle Obama. (AUTOMOTIVE NEWS 20/1/15, REUTERS 21/1/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.