triangle orange
Allemagne

M. Källenius compte miser sur les alliances avec des rivaux

Analyse de presse de 14H00 - Le #Coopération - #Coûts - #Daimler - #Gouvernance - #Stratégies
triangle bleu

Ola Källenius, qui s’apprête à remplacer Dieter Zetsche à la tête du groupe Daimler, a annoncé qu’il comptait réduire “de manière significative” les coûts de développement des nouvelles voitures de Mercedes-Benz d’ici à 2025 et qu’il allait intensifier les alliances avec des constructeurs rivaux pour améliorer ses marges.

M. Källenius veut notamment abaisser les coûts de développement et de production des véhicules électriques. “La structure des coûts d’une voiture électrique est supérieure à celle d’une voiture à moteur à combustion. Nous travaillons dur pour l’abaisser”, a confirmé le dirigeant.

“Nous devons nous concentrer sur le coût des architectures de véhicules. Par rapport aux coûts actuels, nous devons réaliser une nette baisse d’ici à 2025”, a ajouté M. Källenius, sans donner de chiffre précis.

Concernant les alliances, nécessaires pour mieux répartir les coûts de développement et d’approvisionnement, M. Källenius a indiqué que Daimler prévoyait de se rapprocher d’autres constructeurs, d’équipementiers, mais aussi d’entreprises technologiques.

Par ailleurs, M. Källenius a indiqué que les constructeurs tentaient actuellement d’accroître l’autonomie des batteries des voitures électriques, en réalisant des expériences sur le ratio de nickel, cobalt et de manganèse dans les batteries (jusqu’à présent, la quantité de ces trois matériaux était égale, mais elle pourrait passer à 8 part de nickel, une de cobalt et une de manganèse, voire à 9 : 0,5 : 0,5).

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (13/5/19)