Fermer
Europe

L’UE veut rendre obligatoires les limiteurs de vitesse et les dispositifs d’aide à la conduite

Analyse de presse de 14H00 - Le #ACEA - #Clepa - #Commission européenne - #Sécurité Routière
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les équipementiers et les fabricants de dispositifs de sécurité se félicitent des projets de l’UE visant à obliger les constructeurs d’automobiles à installer près de 30 systèmes de sécurité avancés sur toutes les voitures neuves en Europe, y compris des limiteurs de vitesse et des dispositifs qui détectent les conducteurs somnolents ou distraits.

La Commission européenne estime que cette mesure aidera à sauver plus de 25 000 vies en Europe d’ici à 2038, qu’elle ouvrira la voie à une mobilité plus connectée et automatisée, et qu’elle stimulera l’innovation dans l’industrie automobile de la région. Les technologies avancées de sécurité pourraient avoir un impact aussi fort que l’introduction des ceintures de sécurité, a déclaré la commissaire européenne à l’industrie, Elzbieta Bienkowska. Bon nombre de ces dispositifs existent déjà sur les voitures, en particulier sur les modèles de haut de gamme, a-t-elle ajouté.

Volvo a déclaré le 20 mars qu’il installerait dans la prochaine génération de ses voitures des caméras et des capteurs capables d’intervenir si le conducteur semble être ivre ou distrait.

Ces nouvelles règles représenteront un « grand pas en avant » pour la sécurité routière, a déclaré Antonio Avenoso, chef du Conseil européen pour la sécurité des transports (ETSC). La Clepa (Association européenne des sous-traitants automobiles) s’est félicitée de la date butoir de 2022 avancée par l’UE pour que ces technologies soient introduites rapidement sur les futurs modèles.

L’Acea (Association des constructeurs européens d’automobiles) a déclaré qu’elle appuyait les efforts de l’UE visant à rendre les véhicules plus sûrs, mais a déclaré que les constructeurs d’automobiles ne devraient pas être obligés d’assumer seuls le fardeau. La Commission européenne a affirmé que les nouveaux dispositifs de sécurité n’auraient que « peu ou pas d’impact sur le prix des véhicules neufs ». Les propositions doivent maintenant être approuvées par le Parlement européen et le Conseil.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (26/3/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.