Fermer
Italie

L’Italie veut supplanter la Norvège en tant que premier marché pour les VE en Europe

Analyse de presse de 14H00 - Le #Gouvernement - #Véhicule électrique
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le nouveau gouvernement populiste italien prévoit de mettre en circulation 1 million de véhicules électriques dans le pays d’ici à 2022 afin de devenir le principal marché pour ce type de véhicules en Europe, devant la Norvège. Cet objectif pourrait coûter à l’État 10 milliards de dollars en mesures incitatives. Le gouvernemental ne précise pas s’il s’agit uniquement de véhicules 100 % électriques, ou si le plan inclut également les véhicules hybrides.

L’an dernier, les Italiens n’ont acheté que 2 600 voitures électriques, sur un total d’environ 2 millions de véhicules vendus ; en incluant les hybrides rechargeables, les ventes ont atteint environ 4 800 unités, selon l’Association des constructeurs européens d’automobiles. On estime aujourd’hui à moins de 5 000 unités le nombre de véhicules 100 % électriques en circulation en Italie. « Si vous voulez un million de voitures électriques sur les routes italiennes dans les cinq prochaines années, la seule option est de mettre en place d’énormes avantages fiscaux comme en Norvège », a déclaré Gian Primo Quagliano, directeur de l’institut de recherche Promotor. « Le gouvernement envisagerait des incitations d’environ 10 000 dollars par voiture, ce qui lui coûterait donc environ 10 milliards de dollars. Le projet est totalement irréaliste, du moins à cinq ans », estime M. Quagliano.

En Norvège, les incitations portent sur tout : la fiscalité, les exonérations aux péages, la gratuité pour les passages en ferry, etc. Les Norvégiens peuvent prétendre à environ 9 000 euros (10 400 $) d’incitations sur une version électrique de la Volkswagen Golf par exemple, ou 7 000 euros (8 150 $) pour une Volkswagen Up. En France, où les ventes de VE pourraient tripler d’ici à mai 2022, à 150 000 unités, selon Bloomberg New Energy Finance, les incitations s’élèvent à environ 10 000 euros (11 600 dollars) par achat de voiture électrique.

Le patron de Fiat Chrysler, Sergio Marchionne, a récemment indiqué que le groupe investirait 9 milliards d’euros pour développer des voitures électriques d’ici à 2022. 

Source : AUTOMOTIVE NEWS (25/6/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.