Fermer
France

L’Institut d’aménagement et d’urbanisme fait le point sur la mutation de la filière en Ile-de-France

Analyse de presse de 14H00 - Le #Etude - #filière
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU) s’est penché sur l’avenir de l’automobile en Ile-de-France. « La filière automobile, telle que nous la connaissons, est entrée dans une ère de bouleversements majeurs, de nature à remettre en cause l’ordre établi, avec notamment pour conséquence une forte hybridation entre les activités industrielles et les services, ce que l’on nomme les services de mobilité », explique Thierry Petit, du département économie de l’IAU.

Concrètement, si l’Ile-de-France reste le centre névralgique de l’automobile en France, malgré l’impact de la crise de 2008 et l’internationalisation de la production des constructeurs français, le secteur a perdu près d’un tiers de ses effectifs en 10 ans et a produit, l’an dernier, 3 fois moins de véhicules qu’en 2005. A noter cependant que, si les entreprises françaises emploient la majorité des effectifs salariés de la filière automobile francilienne, l’Ile-de-France abrite également de nombreux établissements de groupes étrangers. En effet, près de 17 000 salariés de l’industrie automobile, soit 23 % des effectifs, travaillent dans des établissements d’entreprises à capitaux majoritairement étrangers.
Mais au-delà des traditionnels constructeurs et équipementiers, qui occupent 40 099 emplois en Ile-de-France (soit 19 % des effectifs totaux de l’industrie automobile française), l’IAU estime qu’il faut également inclure à ce chiffre l’ensemble des acteurs nécessaires à la conception et à la construction automobile, à savoir les fournisseurs industriels (PME plasturgie, mécanique, électronique) et les fournisseurs de services technologiques. Pour l’institut, le secteur automobile occupe donc 73 000 emplois franciliens, répartis sur 1 600 établissements, dont 900 ont moins de 10 salariés.

La voiture est devenue un véritable concentré de technologies et de données. De fait, les acteurs de l’industrie automobile francilienne investissent massivement en R&D afin d’assurer leur positionnement sur les enjeux stratégiques de l’ensemble de la filière : transition écologique, transition numérique et nouveaux usages automobiles. Ainsi, selon l’étude de l’IAU, l’Ile-de-France est la région qui concentre la plus grosse part du budget de R&D de la filière automobile française (57 %), soit 2,26 milliards d’euros de dépense intérieure de recherche et développement des entreprises (DIRDE), devant la Bourgogne-Franche-Comté (13 %) et l’Auvergne-Rhône-Alpes (7,6 %).

Pour l’IAU, l’avenir de l’industrie automobile est donc clairement suspendu à l’avènement du véhicule du futur, qu’il soit électrique, connecté ou en encore autonome. L’institut propose 5 pistes d’actions, applicables en Ile-de-France, qui permettraient d’accélérer le mouvement sur le véhicule autonome : expérimenter sur moyenne distance en conditions réelles ; expérimenter à l’échelle d’un territoire en conditions réelles ; sensibiliser le public ; partager les retours d’expérience à l’échelle nationale et, enfin, investir dans des simulateurs de véhicule autonome.

Source : LARGUS.FR (6/6/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.