Fermer
France

Lexus France vise 10 000 ventes

Analyse de presse de 14H00 - Le #Lexus - #Ventes
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: Top 5 countries with the highest 💰🚗 motor revenues 1️⃣ Germany 🇩🇪 €934 billion 2️⃣ France 🇫🇷 €839 billion 3️⃣ Italy #tax
Icone de twitter
froudier Icone de retweet
RT @froudier: Prévision immatriculations Europe revue à -25% par l'ACEA pour 2020 @CCFA_Auto @ACEA_eu @CNPA @PFA_auto @unionroutiere
Icone de twitter
CCFA_Auto
L’Automobile Magazine décerne le Trophée du « Dynamisme Commercial » à Citroën 🙌👏🙌 👉 @automobilemag @automobilemagtr ... ccfa.fr/actualites/lau…  #Citroën #Trophée #Automobile
VOIR SUR TWITTER
Analyse
& statistiques
Antibrouillard
Derniers tweets

Avec le renfort du UX, un véhicule métis compact, et de la berline routière ES Lexus vise pour la première fois de son histoire la barre des 10 000 ventes en France. Un objectif programmé pour 2019. « La montée en puissance de Lexus en France est continue. Chaque année, nous battons notre record d’immatriculations. Nous prévoyons d’écouler 6 200 véhicules en 2018 et nous avons pour ambition de dépasser le cap des 10 000 dès l’an prochain. L’arrivée du UX va nous permettre de basculer dans une nouvelle dimension, de franchir un nouveau palier », annonce le directeur de Lexus France Cédric Danière. La marque se rapprochera par la même occasion de la barre des 100 000 immatriculations en Europe.

Le nouveau UX devrait à lui seul permettre à Lexus d’engranger 3 500 immatriculations supplémentaires. La marque arrive sur un segment porteur, celui des véhicules de loisir compacts, avec la particularité d’être uniquement sur une motorisation hybride. Vu le contexte actuel, l’option semble pertinente. A noter que 99 % des voitures vendues en France par Lexus sont hybrides.

La montée en puissance de Lexus sera également liée à l’arrivée de la septième génération de la routière ES. Les volumes seront toutefois plus faibles que pour le UX, même si Cédric Danière croit au retour des berlines sur le devant de la scène, notamment dans les flottes, au profit du passage au nouveau cycle d’homologation peu favorable aux SUV. La nouvelle ES émarge à 100 g/km de CO2 en NEDC corrélé.

Source : JOURNALAUTO.COM (10/10/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES