Fermer
France

Les voitures françaises moins chères à l’entretien que leurs concurrentes étrangères

Analyse de presse de 14H00 - Le #Etude - #Prix - #Réparation
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La troisième édition du Baromètre des prix de la réparation, réalisé par le comparateur de devis automobiles IDGarages, révèle que le prix des prestations d’entretien et de réparation des voitures françaises est en moyenne plus avantageux que ceux pratiqués par les concurrents étrangers. « La différence de prix atteint par exemple 5 % en moyenne pour la révision générale d’une voiture de catégorie citadine, berline ou break, qui représente 64 % de l’ensemble des devis calculés sur notre plateforme, soit 1,15 million de devis », précise Jonathan Bloch, directeur général d’IDGarages. Ainsi, dans cette même catégorie, le prix moyen d’une révision générale sera de 255 euros pour une voiture de marque étrangère âgée de moins de trois ans. Or, ce prix descend à 244 euros pour une voiture fabriquée par le Groupe PSA ou Renault.

Autre bonne nouvelle : la baisse de 2 % du prix moyen des prestations automobiles (entretien et réparations) les plus courantes, par rapport à l’édition précédente. Le prix moyen du remplacement du kit d’embrayage a baissé de 5 % cette année. De 689 euros en 2018, il s’affiche désormais à 653 euros en moyenne. Cette intervention très technique demeure, malgré tout, la plus coûteuse des prestations courantes. « Cette baisse du prix moyen des prestations peut s’expliquer par le vieillissement du parc, car plus le véhicule est ancien, moins l’entretien est coûteux », analyse M. Bloch.

Dernier grand enseignement de l’étude : un certain lissage des prix pratiqués par les garages d’une région à l’autre. La tendance sur les trois années du baromètre montre en effet un resserrement des prix entre les régions. Alors qu’en 2017, l’écart entre la région la plus chère et la moins chère était de 26 %, il était de 17 % en 2018 et ne représente cette année que 14 points. Cependant, le trio des régions les plus chères n’a pas changé depuis 2017. Il s’agit toujours de l’Ile-de-France, où, cette année, les automobilistes paient 10 % au-dessus du prix moyen national, de la région Paca (+ 6 %), qui s’établit à la deuxième place, et de l’Auvergne – Rhône-Alpes (+ 5 %).

Source : PARISIEN (4/7/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.