Fermer
Allemagne

Les villes allemandes souhaitent un nouveau péage

Analyse de presse de 14H00 - Le #Gouvernement - #Péage - #Union Européenne
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Après que le péage routier allemand a été jugé non conforme au droit européen par la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE) ce mardi 18 juin, les villes et communes allemandes ont appelé le gouvernement fédéral a trouvé une solution de remplacement.

Le Ministre allemand des Transports, Andreas Scheuer, a confirmé que, dans sa forme actuelle, le péage routier était abandonné. En effet, bien que « surpris » par la décision de la CJUE, le gouvernement allemand entend la « respecter et l’accepter ».

La création d’un groupe de travail serait prévue pour évaluer les conséquences de cette décision européenne.

Une nouvelle version du péage pourrait être proposée, afin de financer les infrastructures routières. Un péage calculé selon les kilomètres parcourus serait à l’étude.

Pour apporter les recettes fiscales manquantes, les communes proposent notamment d’élargir le péage pour les poids lourds à l’ensemble des routes du territoire allemand (actuellement, les poids lourds doivent acquitter un péage sur autoroute et sur certaines routes nationales).

Outre un apport de recettes fiscales, le péage routier a pour but d’encourager les Allemands à moins utiliser leur voiture au profit des transports en commun, afin de réduire les émissions polluantes.

Source : AUTOMOBILWOCHE, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG (18 et 19/6/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.