Fermer
France

Les vignettes « Crit’Air » seront obligatoires à Paris au 16 janvier

Le #Emissions - #Paris
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les vignettes « Crit’Air » à coller sur un pare-brise de voiture ou une fourche de moto seront obligatoires à partir du 16 janvier pour rouler dans la ville de Paris, qui a mis en place des mesures de circulation restreinte pour réduire la pollution de l’air. Mises en place par le gouvernement et au nombre de six, elles identifient le niveau d’émissions du véhicule concerné. Elles vont du véhicule électrique à la voiture ou utilitaire léger immatriculés jusqu’en 1997, ou au camion immatriculé jusqu’en 2001.

Les véhicules particuliers immatriculés avant le 1er janvier 1997, les véhicules utilitaires légers d’avant le 1er octobre 1997, les deux-roues d’avant le 1er juin 2000, « non classés », sont interdits à la circulation en semaine de 8h00 à 20h00, dans Paris intramuros (hors bois et périphérique). Ces véhicules représentent selon la Ville 2 % du flux et 5 % des émissions polluantes. S’ils n’ont pas le droit de circuler tout le temps, ils peuvent restés stationnés.

Le plan de lutte a démarré en juillet 2015 avec l’interdiction des poids lourds et autocars d’avant le 1er octobre 2001. Il sera ensuite décliné année par année, avec l’interdiction des véhicules diesel d’avant janvier 2001 en juillet 2017.

Paris est désormais une Zone à Circulation Restreinte (ZCR), comme le permet la loi de transition énergétique de 2015 donnant aux communes la possibilité de se déclarer ZCR. Selon la Ville, quelque 600 000 véhicules roulent chaque jour dans Paris.

Les véhicules d’urgences, les véhicules de collection qui détiennent une Carte Grise de Collection, et pendant un certain temps les véhicules approvisionnant les marchés parisiens, bénéficieront de dérogations. Les taxis, comme les autres, devront se soumettre à la mesure.

La vignette, d’un coût de 4,18 euros, peut être obtenue sur www.certificat-air.gouv.fr. Pour trouver des informations spécifiques à Paris, les détails sont précisés sur le site http://www.paris.fr/stoppollution.

Les contrevenants risqueront une amende de 68 euros pour les automobiles et 135 pour les poids lourds. Aucune amende n’est pour l’instant prévue pour un véhicule qui serait en règle, c’est-à-dire qui aurait le droit de circuler, mais qui ne porterait pas de vignette. L’Etat et la Ville comptent sur la « lassitude » de l’automobiliste sans cesse arrêté pour qu’il se procure sa vignette. Les contrôles seront « visuels », mais des systèmes automatisés comme la lecture automatique des plaques sont à l’étude. Les vignettes permettront d’adapter le trafic en cas de pic de pollution, en remplaçant la circulation alternée. La circulation ne sera autorisée, en fonction de l’ampleur du pic, qu’à certaines catégories de vignettes et de véhicules. (AFP 30/11/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.