Fermer
France

Les ventes mondiales du groupe Renault ont progressé de 3,3 % en 2015

Le #Renault - #Résultats commerciaux
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

En 2015, les ventes mondiales du groupe Renault ont progressé de 3,3 %, à 2 801 592 unités, dans un marché en hausse de 1,6 %. Cette troisième année consécutive de croissance des immatriculations lui a permis d’établir un nouveau record de ventes. La part de marché mondiale du groupe ressort désormais à 3,2 %. Renault est resté la première marque française dans le monde et Dacia a établi un nouveau record de ventes, à 374 458 unités (+ 3,6 %).

Le groupe a continué de bénéficier du dynamisme du marché automobile européen (+ 9,4 %), enregistrant une progression de ses immatriculations de 10,2 %, à 1 613 499 unités, pour une part de marché de 10,1 %. Renault y est leader du marché électrique et, pour la 18ème année consécutive, leader du marché des VU (avec 269 203 immatriculations ; + 16,9 %, en hausse de 0,7 point).

La marque Renault a enregistré une nouvelle année de croissance. Elle est celle qui a le plus progressé en 2015. Avec 1 238 711 immatriculations (+ 12,3 %), sa part de marché a atteint 7,8 %, contre 7,6 % en 2014 et 7,4 % en 2013. La Clio est restée le véhicule le plus vendu en Europe, tous segments confondus.

Sur le marché des voitures particulières, Renault (+ 11,1 %, à 969 508 unités) a conservé sa position de leader sur le segment des citadines (segments A+B) grâce au succès confirmé de la Clio et du Captur, leader de son segment avec 194 703 immatriculations (23,7 % du segment). Le Kadjar s’est par ailleurs déjà vendu à 49 016 exemplaires et le nouvel Espace a enregistré 20 930 immatriculations, soit 3 fois plus que sa version précédente en 2014.

Renault est leader sur le marché des véhicules électriques en Europe. Les ventes du groupe ont fortement augmenté (+ 49 %), à 23 086 véhicules (hors Twizy). La Zoé est devenue leader sur le marché des VP électriques, avec 18 453 immatriculations sur l’année (+ 68 %).

En France, Renault a renforcé sa position de première marque automobile et la Clio est restée le véhicule le plus vendu du marché. Les Clio, Captur, Twingo et Espace ont été leaders sur leurs segments respectifs. Les utilitaires Trafic, Master et Kangoo ont également été chacun en tête de leur segment. La Zoé a pour sa part capté 60 % du marché des VP électriques.

A l’international, le groupe Renault est parvenu à stabiliser, voire à renforcer, ses positions. En Eurasie, sa part de marché a ainsi progressé de 1,6 point, à 11,9 %, notamment grâce à son dynamisme en Turquie (+ 21,7 %), où il a établi un nouveau record de ventes. Sa croissance dans la majorité des pays de la région a permis de compenser les conséquences de la crise économique en Russie, où le marché a chuté de plus de 35 % et les immatriculations du groupe Renault de 38,1 %. La part de marché est restée pratiquement stable à 7,5 %, dans le cadre d’une politique de préservation des marges.

Dans la région Afrique Moyen Orient Inde, les immatriculations du groupe ont augmenté de près de 17 %, pour une part de marché de 4,5 % (+ 0,7 point). Le groupe détient plus du tiers du marché nord-africain. En Algérie, il affiche une part de marché record (35,6 %), avec un gain significatif de 8,7 points, bénéficiant de la production locale de Symbol. Au Maroc, où Dacia et Renault sont respectivement première et deuxième marques, les immatriculations ont progressé de 11,5 %. La part de marché du groupe a atteint 38,2 % (+ 1,2 point). En Egypte, deuxième marché d’Afrique, ses ventes ont bondi de 73,8 % et sa part de marché s’est établie à 7,5 % (+ 3,4 points). En Inde, Renault est demeuré la première marque automobile européenne, avec des ventes en progression de 20,1 %. La Kwid a connu des débuts très prometteurs, avec plus de 80 000 commandes enregistrées depuis son lancement en septembre.

Dans la région Amériques (355 151 immatriculations, en baisse de 14,8 %), le groupe a résisté aux difficultés économiques, avec une part de marché qui s’est établie à 6,3 % (-0,1 point). Au Brésil, 2ème marché du groupe, la part de marché a augmenté de 0,2 point, à un niveau jamais atteint de 7,3 %, dans un marché en recul de 25,5 %. En Argentine, le groupe a contenu le repli de ses immatriculations à – 6,5 %, grâce à la performance enregistrée sur le dernier trimestre avec une part de marché de 14,7 % (12,7 % sur l’ensemble de l’année). En Colombie, Renault a renforcé ses positions avec une part de marché en progression de 2 points, à 18,6 %.

En Asie Pacifique, la Corée, premier marché du groupe dans la région, a stabilisé le niveau de ses ventes après la forte progression enregistrée en 2014. En Chine, la priorité a été donnée en 2015 à la préparation du lancement de la version chinoise du Kadjar, premier véhicule produit localement par la coentreprise Dongfeng Renault.

En 2016, le marché mondial devrait connaître une croissance de 1 à 2 %. Le marché européen est attendu en hausse de 2 %, avec une progression également de 2 % prévue pour la France. A l’international, les marchés brésilien et russe devraient être à nouveau en recul, respectivement de 6 % et 12 %. A l’inverse, la Chine, + 4 à + 5 %, et l’Inde, + 8%, devraient poursuivre sur leur dynamique de croissance. Dans ce contexte, avec un plan produit particulièrement riche cette année, la progression en Inde et la nouvelle offensive en Chine, le groupe Renault anticipe une accélération de la croissance de ses ventes mondiales, un renforcement de la marque Renault en Europe et une progression dans chacune de ses cinq régions. (COMMUNIQUE DE PRESSE RENAULT 18/1/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.