Fermer
France

Les véhicules hybrides et électriques n’ont pas bénéficié de la croissance du marché en novembre

Le #Electrique - #Hybride - #Marché
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

En novembre, le marché automobile français a progressé de 8,5 % grâce notamment à la hausse des ventes aux entreprises (+ 24 %). Or, auprès de cette catégorie de clientèle, les motorisations 100 % thermiques continuent de représenter l’essentiel des achats. Aussi, sur le mois, les ventes de véhicules diesel, en recul depuis plusieurs mois, ont progressé de 2,6 % (à 84 847 unités). Elles ne représentent néanmoins plus que 52 % du marché. Les ventes de véhicules à essence, favorisées par les moteurs à trois cylindres moins consommateurs, continuent de progresser ; elles ont encore bondi de 18,9 % en novembre, à 71 586 unités, pour représenter 43,8 % du marché. En revanche, les immatriculations de véhicules hybrides sont en baisse de 7,1 %, à 4 832 unités (- 11,2 % depuis le début de l’année), tout comme celles de véhicules électriques (- 13,9 % sur le mois, à 1 298 unités).

Ce recul s’explique par l’attente des livraisons des nouvelles versions des modèles électriques existants dotées d’une plus grande autonomie. C’est notamment le cas du modèle leader du marché (40,2 % des ventes), la Renault Zoé, dont les immatriculations sont en recul de 38,6 % en novembre, à 523 unités. Ses immatriculations devraient repartir à la hausse en fin de mois lorsque démarreront les livraisons de la déclinaison équipée de la nouvelle batterie 41 kWh (400 km en cycle NEDC et 300 km en usage réel).

La hausse de l’autonomie des véhicules tout électrique (comme sur la Nissan Leaf ou sur la Hyundai Ioniq, qui a enregistré 87 immatriculations en novembre), pénalise également les ventes de véhicules hybrides rechargeables, dont l’intérêt, qui reposait sur l’autonomie, devient moindre, et cela d’autant plus compte tenu de leurs prix et du faible bonus dont ils bénéficient (il est passé de 4 000 à 1 000 euros en début d’année) ; leurs immatriculations sont en chute de 30 % sur le mois (à 481 unités). (AUTOACTU.COM 8/12/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.